analyse


analyse

analyse [ analiz ] n. f.
• fin XVIe; gr. analusis « décomposition, résolution »
I(Idée de « décomposition »).
1Action de décomposer un tout en ses éléments constituants. Faire l'analyse d'un roman, d'une pièce de théâtre. compte rendu, 2. critique.
Gramm. Décomposition d'une phrase en mots (analyse grammaticale), en propositions (analyse logique).Examen, souvent minutieux, qui tente de dégager les éléments propres à expliquer une situation, un sentiment, une personnalité. Analyse des passions, des sentiments. observation, psychologie. « Sa conversation, très intéressante, fut la première qui m'arracha à cette perpétuelle analyse de difficultés sentimentales où je me trouvais » (Maurois). Roman d'analyse. Analyse de la situation politique. Analyse objective, partiale. « Un de ces peintres qui échappent à l'analyse » (Cocteau). Avoir l'esprit d'analyse. Loc. En dernière analyse : au terme de l'analyse, au fond.
2Chim. Analyse chimique : séparation d'un composé pour identification (analyse qualitative) ou dosage (analyse quantitative) de ses composants. chromatographie.
Analyse du sang, des urines. Laboratoire d'analyses. Se faire faire des analyses.
Phys. Analyse dimensionnelle : décomposition d'une grandeur physique en ses constituants, grandeurs fondamentales irréductibles (masse, longueur, temps, charge électrique). Analyse spectrale.
Inform. Décomposition d'un problème posé pour en déceler les éléments constituants, en vue du traitement sur machine. analyste.
Analyse d'une image de télévision : décomposition d'une image à transmettre en éléments séparés.
Écon. Analyse du travail, des tâches : décomposition et classement des méthodes de travail. ⇒ ergonomie. Analyse économique : étude des relations fonctionnelles et causales des phénomènes économiques. ⇒ économétrie. Statist. Analyse des données, dégageant la nature des associations ou correspondances existant entre des variables.
3(1896) psychanalyse. Être en cours d'analyse, en analyse ( analysant) . Faire une analyse.
II(Idée de « résolution »).
1(1637) Anciennt Math. Méthode de démonstration consistant à déduire de la proposition à démontrer d'autres propositions jusqu'à ce qu'on parvienne à une proposition reconnue comme vraie. algèbre.
(1695 analyse des infiniment petits) Mod. Étude de fonctions, d'ensembles (munis de leurs structures topologiques) et des liens entre les objets. topologie. L'analyse est le résultat du calcul infinitésimal. Analyse combinatoire. Analyse harmonique : généralisation de l'étude des séries, de l'intégrale, des transformations de Fourier. Analyse numérique. Analyse vectorielle. Analyse fonctionnelle. Analyse de données, factorielle : branche de la statistique.
Biol. Analyse cladistique.
2Log. Opération intellectuelle consistant à remonter d'une proposition à d'autres propositions reconnues pour vraies d'où on puisse ensuite la déduire ( analytique, II, 1o ). L'analyse est une régression (de la conséquence au principe).
⊗ CONTR. Synthèse.

analyse nom féminin (grec analusis, décomposition) Action d'identifier dans une substance les éléments constituants et d'en déterminer la teneur : Analyse de sang. Analyse chimique. Opération par laquelle l'esprit décompose un ensemble constitué, pour en déceler l'autonomie des parties, pour en apprécier mieux la congruence ou la finalité, ou simplement pour rendre accessible chacun de ses éléments : Analyse des faits économiques et politiques. Étude minutieuse, précise faite pour dégager les éléments qui constituent un ensemble, pour l'expliquer, l'éclairer : Faire l'analyse de la situation. Action de résumer un texte en le décomposant en ses éléments essentiels ; résultat de cette action. Synonyme courant de psychanalyse. Informatique Étape de la programmation sur ordinateur consistant en l'étude de l'énoncé du problème à traiter, la recherche des algorithmes propres à le résoudre et la rédaction des spécifications du programme. Linguistique Procédure qui vise à dégager des unités (phonème, morphème, mot, etc.) et les relations qui existent entre ces unités. Mathématiques Branche des mathématiques qui comprend le calcul infinitésimal, la théorie des fonctions et le calcul des variations. (L'analyse trouve des applications dans plusieurs autres branches des mathématiques ainsi qu'en physique.) Psychologie Processus d'investigation du psychisme d'un individu ou du fonctionnement d'un groupe, généralement dans un but thérapeutique. (On distingue notamment, outre l'analyse freudienne, ou psychanalyse [dans laquelle se range l'analyse didactique], l'analyse existentielle, l'analyse directe, l'analyse institutionnelle et l'analyse de groupe.) Statistique Ensemble des méthodes correctes d'interprétation des statistiques (inférence statistique et analyse des données). ● analyse (expressions) nom féminin (grec analusis, décomposition) En dernière analyse, après avoir bien tout examiné ; en définitive. Analyse d'objectif, étude très poussée d'un objectif justiciable d'un tir nucléaire. Analyse « coûts-avantage », méthode d'évaluation qui apprécie une décision en fonction de la somme de tous ses effets monétarisés. Analyse de la valeur, méthode qui consiste à rechercher la plus grande utilité possible pour un moindre prix en réfléchissant sur les fonctions attendues d'un produit et sur le bien-fondé de ses choix. Analyse diagnostique, audit qui met en valeur les forces et les faiblesses de l'entreprise, les opportunités et les contraintes du marché. Analyse d'une image, opération consistant à explorer une image par un faisceau lumineux ou électronique et à produire un signal électrique représentant à chaque instant les caractéristiques du point exploré. Analyse numérique, étude des algorithmes utilisés pour la résolution numérique des problèmes mathématiques. Analyse grammaticale, exercice scolaire visant à découvrir la nature et la fonction des mots constituant une phrase. Analyse logique, exercice scolaire visant à découvrir la nature et la fonction des propositions constituant une phrase complexe. ● analyse (synonymes) nom féminin (grec analusis, décomposition) Opération par laquelle l'esprit décompose un ensemble constitué, pour en...
Contraires :
- synthèse
Étude minutieuse, précise faite pour dégager les éléments qui constituent...
Synonymes :
- compte-rendu
Action de résumer un texte en le décomposant en ses...
Synonymes :
- résumé

analyse
n. f. Décomposition d'un tout en ses parties. Ant. synthèse.
d1./d Opération par laquelle l'esprit, pour parvenir à la connaissance d'un objet, le décompose en ses éléments (regroupés ensuite dans l'opération de synthèse).
|| étude détaillée de nos sentiments, des mobiles profonds de nos actes. Roman d'analyse.
|| Loc. En dernière analyse: une fois l'analyse faite, dans le fond.
d2./d CHIM Détermination de la composition d'une substance.
MED Examen biologique permettant d'établir ou de préciser un diagnostic. Analyse de sang.
|| ELECTRON Lecture et interprétation d'informations.
Analyse d'une image de télévision, décomposition de cette image en lignes et points.
|| PHYS Analyse spectrale: détermination de la structure d'un composé à partir de son spectre d'émission ou d'absorption.
d3./d étude des idées essentielles constitutives d'une oeuvre artistique ou littéraire. Analyse d'une pièce de théâtre.
d4./d GRAM Décomposition d'une phrase en propositions (analyse logique), d'une proposition en mots (analyse grammaticale), dont on établit la nature et la fonction.
d5./d MATH Partie des mathématiques comprenant les calculs différentiel et intégral, ainsi que leurs applications.
Analyse combinatoire, qui étudie le dénombrement de combinaisons, d'arrangements et de permutations d'éléments d'un ensemble fini.
d6./d Traitement psychanalytique, psychanalyse.
d7./d INFORM Ensemble des opérations qui interviennent avant la programmation.
Analyse fonctionnelle: description des données du problème à traiter, des algorithmes de calcul et de l'organisation générale du traitement.
Analyse organique: description détaillée des programmes et des traitements.

⇒ANALYSE, subst. fém.
I.— Décomposition d'une chose en ses éléments, d'un tout en ses parties.
A.— [En parlant de choses concr. ou abstr.] Examen permettant d'isoler ou de discerner les différentes parties d'un tout :
1. Aujourd'hui la science en est à l'analyse, à la minutieuse observation des détails; c'est par là seulement que son œuvre peut commencer.
J. MICHELET, Introduction à l'Histoire universelle, 1831, p. 465.
2. Une analyse scrupuleuse suffit quelquefois pour nous faire connaître la nature d'une chose; d'autres fois elle ne nous est complètement révélée que par ses effets; et, de toutes manières, l'observation, quand nous ne pouvons avoir recours à des expériences faites exprès, est nécessaire pour confirmer ce que l'analyse a pu nous apprendre.
J.-B. SAY, Traité d'économie politique, 1832, p. 4.
3. Parfaitement douée pour l'analyse et pour la logique, la tête française est d'une pauvreté d'imagination qui étonne, si on la compare aux têtes du Nord et à leur magique pouvoir de rêve, aux têtes du Midi et à leur magique pouvoir de vision.
P. BOURGET, Essais de psychologie contemporaine, 1883, p. 109.
Par plaisant. :
4. Ils entrèrent dans le grenier, qui était plutôt complexe que sordide. On y reconnaissait par analyse une armoire sans porte, une porte sans armoire, un drapeau russe, un buste de Félix Faure ayant pour socle un bidet.
J. ROMAINS, Les Copains, 1913, p. 20.
Rem. Syntagmes rencontrés analyse détaillée, électronique, exacte, laborieuse, microscopique, rapide, rigoureuse, scrupuleuse, sommaire...; esprit, faculté, méthode... d'analyse; éléments de l'analyse; analyse d'un problème, des résultats...; faire une analyse, soumettre à analyse, échapper à l'analyse...
En partic.
1. CHIM., MÉD. ,,Ensemble des procédés physiques, chimiques, biologiques, destinés à trouver les noms des corps simples ou composés formant un mélange ou une combinaison, puis à trouver suivant quel poids, quel volume, quels pourcentages ils sont unis.`` (DUVAL 1959). Analyse du sang, des urines :
5. Charles voulut feuilleter son dictionnaire de médecine; il n'y voyait pas, les lignes dansaient.
— Du calme! dit l'apothicaire. Il s'agit seulement d'administrer quelque puissant antidote. Quel est le poison?
Charles montra la lettre. C'était de l'arsenic.
— Eh bien, reprit Homais, il faudrait en faire l'analyse.
G. FLAUBERT, Madame Bovary, t. 2, 1857, p. 172.
6. Lucas m'a remis les résultats de l'analyse sanguine. Nettement mauvais. Bardot, de sa voix traînante, a dû avouer : « pas fameux ». Mon beau sang d'autrefois! ma convalescence à Saint-Dizier, après ma première blessure, quelle confiance dans ma carcasse! Quelle fierté de la qualité de mon sang devant la rapidité des cicatrisations! Jacques aussi. Le sang des Thibault.
R. MARTIN DU GARD, Les Thibault, Épilogue, 1940, p. 919.
7. ... au mois d'août 1953, l'écoute « radioactive » américaine décelait une nouvelle explosion atomique soviétique et l'analyse du nuage montrait non seulement qu'il s'agissait d'une bombe thermonucléaire, mais que celle-ci avait mis en jeu certains matériaux différents de ceux utilisés dans l'explosion américaine qui l'avait précédée de neuf mois.
B. GOLDSCHMIDT, L'Aventure atomique, 1962, p. 88.
2. ÉCON. Analyse économique. Examen ,,qui consiste à suivre dans tous ses détails, dans l'espace comme dans le temps (...) le processus suivant lequel se déclenche l'action, s'engrènent et s'enchaînent les réactions, afin de montrer pourquoi et comment se trouve être constitué un phénomène économique.`` (ROMEUF t. 1 1956) :
8. Les périodes de développement sont différentes dans l'histoire économique des périodes de croissance caractérisées par une accélération ou un ralentissement du taux d'accroissement du produit. Un économiste, aujourd'hui, les distingue afin de voir comment les secondes (périodes de croissance) se rattachent aux premières (périodes de développement). Il soumet ces périodes de développement elles-mêmes à l'analyse économique.
F. PERROUX, L'Économie du XXe siècle, 1964, p. 162.
3. GRAMM. Analyse grammaticale. Décomposition d'une proposition en ses éléments grammaticaux et caractérisation grammaticale de ces éléments :
9. Ainsi, l'on fait faire à un enfant l'analyse grammaticale d'une phrase : c'est une véritable décomposition, ou une résolution du discours dans les éléments grammaticaux qui le constituent.
A. COURNOT, Essai sur les fondements de nos connaissances, 1851, p. 382.
Analyse logique. Décomposition de la phrase en propositions et détermination de la fonction de ces propositions :
10. Deux ans plus tard on m'eût donné pour guéri : le prince avait disparu, le cordonnier ne croyait à rien, je n'écrivais même plus; jetés à la poubelle, égarés ou brûlés, les cahiers de roman avaient fait place à ceux d'analyse logique de dictées, de calcul.
J.-P. SARTRE, Les Mots, 1964, p. 173.
4. LING. Étude des éléments d'un énoncé, considérés dans leurs combinaisons régulières avec certains éléments contextuels qui en déterminent l'emploi, l'ensemble de ces combinaisons permises constituant la distribution d'un élément.
5. LOG. Un des procédés généraux de la pensée, qui consiste à décomposer un tout en ses éléments, à l'inverse de la synthèse qui (re)compose un tout à partir de ses éléments :
11. La synthèse doit se précéder d'analyse; et l'analyse, besoin de l'esprit, naît du sentiment de la complexité.
A. GIDE, Réflexions sur quelques points de littérature et de morale, 1897, p. 417.
6. MATH. et STATIST. Analyse mathématique. ,,Ensemble des secteurs des mathématiques relevant du calcul infinitésimal, du calcul des variations et de leurs divers prolongements et applications.`` (UV.-CHAPMAN 1956). Anciennement, méthode de raisonnement consistant à poser au départ le problème comme résolu et à chercher ensuite quelles propositions doivent être admises pour que la solution posée soit juste :
12. Or, c'est cette méthode inverse dont les géomètres grecs regardaient Platon comme l'inventeur, et à laquelle ils donnaient le nom d'analyse, c'est-à-dire de résolution ou de solution à rebours, en appliquant celui de synthèse ou de construction à la méthode directe, dans laquelle on passe d'une vérité à une autre que les précédentes soutiennent, comme on irait, dans la construction d'un édifice, des assises inférieures aux assises superposées, ...
A. COURNOT, Essai sur les fondements de nos connaissances, 1851, p. 389.
Analyse séquentielle. ,,Méthode de jugement sur échantillon, qui consiste à consulter une table à mesure qu'on recueille les données, jusqu'à ce que, compte tenu de ces données, la table indique que l'échantillon est désormais assez grand pour qu'on puisse prendre une décision.`` (Lar. encyclop.).
7. TÉLÉV. Examen d'une image ,,point par point, suivant un ordre et dans un temps déterminé. On peut commencer par le centre et finir par la périphérie (analyse spirale), ou commencer en haut et à gauche suivant une série de lignes (...). Le nombre de lignes de lecture donnera « la définition » de l'analyse.`` (Électron. 1963-64).
B.— [En parlant de choses morales, des sentiments, des réactions, des passions...] Examen qui cherche à saisir les mobiles et (ou) les motifs profonds d'un état ou d'un processus :
13. ... l'analyse continuelle de soi-même est corrosive. Elle fait peut-être en somme plus de mal que de bien, et ôte plus de force qu'elle ne donne de lumière.
H.-F. AMIEL, Journal intime, 6 juin 1866, p. 312.
14. Je ne pense pas que le métier d'historien dispose à l'analyse psychologique. Dans notre partie, nous n'avons affaire qu'à des sentiments entiers sur lesquels on met des noms génériques comme ambition, intérêt. Pourtant si j'avais une ombre de connaissance de moi-même, c'est maintenant qu'il faudrait m'en servir.
J.-P. SARTRE, La Nausée, 1938, p. 17.
15. Il y joint de remarquables analyses de la peur active et passive, de la joie, de la tristesse, où chaque émotion est une attitude adoptée par la conscience à la place de la conduite supérieure trop difficile.
P. RICŒUR, Philosophie de la volonté, 1949, p. 257.
Rem. Syntagmes rencontrés analyse de caractère, des passions, du cœur humain; facultés d'analyse; roman d'analyse.
1. PHILOS. Analyse réflexive. ,,Elle porte sur les conditions et la structure de la pensée; son objet est d'arriver à la connaissance de la nature originelle de l'esprit et fondamentalement de résoudre le problème de la liberté absolue ou de la prédestination.`` (JULIA 1964) :
16. L'analyse réflexive, à partir de notre expérience du monde, remonte au sujet comme à une condition de possibilité distincte d'elle et fait voir la synthèse universelle comme ce sans quoi il n'y aurait pas de monde.
M. MERLEAU-PONTY, Phénoménologie de la perception, 1945, p. IV.
2. PSYCH. Synon. psychanalyse :
17. La caractérologie contenue en puissance dans le freudisme est donc une caractérologie dynamique et inductive. Des comportements significatifs : rêves, actes manqués, etc., l'analyse remonte, en suivant les schémas des mécanismes freudiens, jusqu'à cette anatomie psychologique qu'est la topographie des complexes individuels.
E. MOUNIER, Traité du caractère, 1946, p. 36.
18. — Tu as beaucoup de complexes, dit Paule d'un ton méditatif.
— Peut-être; mais tant qu'ils ne me gênent pas...
— Tu n'admettras jamais qu'ils te gênent : ça fait partie précisément de tes complexes. Ta dépendance à l'égard de Robert : ça vient d'un complexe. Je suis sûre qu'une analyse te délivrerait.
S. DE BEAUVOIR, Les Mandarins, 1954, p. 496.
C.— Loc. adv.
1. En dernière analyse. En allant à l'essentiel, en fin de compte, en conclusion :
19. L'empereur disait qu'il eût pu être fort utile au conseil, meilleur peut-être que les autres parce qu'il avait parfois des idées neuves et très lumineuses, mais que, du reste, il n'était pas du tout propre à gouverner. En dernière analyse, disait l'empereur, pour gouverner il faut être militaire : on ne gouverne qu'avec des éperons et des bottes.
E.-D. DE LAS CASES, Le Mémorial de Sainte-Hélène, t. 1, 1823, p. 871.
2. P. anal., rare. En première analyse. En premier lieu, dans une première approche :
20. En première analyse, et sans préjuger de facteurs plus profonds, le groupement des particules vivantes en organismes complexes est une conséquence presque inévitable de leur multiplication.
P. TEILHARD DE CHARDIN, Le Phénomène humain, 1955, p. 112.
II.— Étude détaillée de quelque chose pour en rendre compte :
21. Nous étions si fatigués que le seul M. de Saint-Amans eut le courage d'entreprendre et la force d'exécuter cette nouvelle expédition. J'ai tout vu par ses yeux; j'en vais rendre compte. Je ne me contenterai pas ici d'une simple analyse, je copierai souvent M. de Saint-Amans, ...
J. DUSAULX, Voyage à Barège et dans les Hautes-Pyrénées, t. 1, 1796, p. 316.
22. Tu n'imagines pas le dossier qu'il m'a apporté. C'est une merveille. En tête, huit pages de rapport, où il résume les faits, et expose la question. Puis un répertoire des documents, avec trois ou quatre lignes d'analyse pour chacun. Ensuite les documents. À la fin, quatre pages de conclusions, où les mesures à prendre sont indiquées.
J. ROMAINS, Les Hommes de bonne volonté, Le 6 octobre, 1932, p. 148.
23. Palewski m'apporte les télégrammes, missives, rapports, concernant la politique et la diplomatie, les analyses de presse et de radio françaises et étrangères, les messages qui arrivent de tous les points de la France et du monde.
Ch. DE GAULLE, Mémoires de guerre, Le Salut, 1959, p. 126.
En partic.
Analyse littéraire. Étude d'une œuvre du point de vue des idées, des sentiments, des intentions, de la structure, de l'expression, etc.
Rem. Syntagmes rencontrés analyse d'un discours, d'un poème, d'une pièce de théâtre, d'un roman.
DOCUM. Analyse de contenu, analyse documentaire. Opération qui consiste à traduire le contenu d'une information, d'une communication, d'un texte quelconque, sous une forme généralement réduite par rapport à la forme originale et dans un langage spécifique de descripteurs correspondant à des catégories nettement définies.
Prononc. :[anali:z]. Enq. :/analiz/.
Étymol. ET HIST. — 1. [1578] DAUZAT 1968, d'Aubigné; a) av. 1630 litt. « étude critique d'un ouvrage » (D'AUBIGNÉ, Sa vie à ses enfants ds Prose, Ides et calendes, Neuchatel, p. 41 : S'estant pourtant mis à une curieuse analyse [à propos du livre de Bellarmin], avec le secours de Vitaker & de Sibrand Lubert, il s'affermit plus que jamais en sa Religion); b) fin XVIIe s. « compte rendu d'un ouvrage, sommaire » (Bossuet ds Pt ROB. : Je propose cette analyse des dix livres de ce Traité, afin que les lecteurs entendent toutes les démarches qu'on leur fera faire); d'où c) 1751 (Encyclop. t. 1, p. 403 : Analyse, — Littérature — se dit encore d'une espèce d'index ou table des principaux chefs ou articles d'un discours continu ... Les analyses contiennent plus de science que les tables alphabétiques, mais sont moins en usage parce qu'elles sont moins faciles à comprendre); 2. 1637 math. « méthode de résolution et de démonstration » (DESCARTES, Méth. 2 ds Œuvres Philosophiques, éd. F. Alquié, I, 589 : ... et que, par ce moyen, j'emprunterais tout le meilleur de l'analyse géométrique et de l'algèbre, et corrigerais tous les défauts de l'une par l'autre); 3. a) 1637 philos. « méthode de réflexion et d'exposition (empr. aux math.) » (DESCARTES, ibid.; cf. aussi 1641, Méditations, éd. Alquié, II, 581 : La manière de démontrer est double : l'une se fait par l'analyse ou résolution, et l'autre par la synthèse ou composition); b) 1746 ext. de cette méthode à la mor. et à la psychol. (CONDILLAC, Essai sur l'orig. des connaissances hum., Corpus gén. des Philos. Franç., Condillac, I, 28 : Ces analyses nous conduisent à avoir de l'entendement une idée plus exacte que celle qu'on s'en fait communément); c) 1771 ext. à l'écon. pol. (BAUDEAU, Première Introd. à la Philos. Écon. ou Analyse des États Policés ds BRUNOT t. 6 1930, p. 31 : l'analyse des monarchies vraiment économiques); d) 1775 gramm. (CONDILLAC, Cours d'études, Grammaire, Corpus gén. des Philos. Franç., Condillac, I, 427 : Dans la première partie, que j'intitule de l'analyse du discours, nous chercherons les signes que les langues nous fournissent pour analyser la pensée); 1835 (Ac. : Analyse grammaticale. Décomposition d'une proposition en ses parties, ...); 4. a) 1690 sc. « méthode qui emploie le raisonnement déductif à partir de la décomposition de l'objet étudié en ses différents éléments pour en retrouver les principes » (FUR. : ... Quand on fait l'anatomie d'un animal, c'est une espece d'analyse qui en fait connoistre toutes les parties. Messieurs de l'Académie des Sciences ont entrepris de faire l'analyse de toutes les plantes ...); d'où b) 1726 chim. « étude de la composition d'un corps, d'un mélange, etc... » (Mémoires de l'Académie, p. 306, Essai d'analyse ... eaux minérales de Passy : Plusieurs personnes ayant déjà examiné ces Eaux, et même communiqué au Public ce qu'ils ont pénétré par leur travail et leurs observations, on s'étonnera peut-être, que j'en entreprenne de nouveau l'analyse); non attesté ds HELVETIUS, Traité des maladies ..., Paris, 1703, malgré QUEM. Méd. 1955; 5. 1770 loc. adv. en dernière analyse « toutes choses bien considérées » (P.-A. ALLETZ, Dict. des richesses de la langue françoise, citat. Desfontaine ds BRUNOT t. 6 1930, p. 1386 : Cette dangereuse passion se trouve, en dernière analyse, l'amour platonique).
Empr. au gr. , attesté dep. Aristote au sens de « dissolution » (Du monde, 4, 11 ds BAILLY), et de « analyse, méthode de résolution (p. opp. à la synth.) » (Morale à Nicomaque, 3, 3, 12 ds BAILLY).
STAT. — Fréq. abs. litt. :3 239. Fréq. rel. litt. :XIXe s. : a) 2 855, b) 3 016; XXe s. : a) 4 954, b) 6 747.
BBG. — BACH.-DEZ. 1882. — BARR. 1967. — BATTRO 1966. — BIROU 1966. — BONNAIRE 1835. — BOUILLET 1859. — BRARD 1838. — CHAM. 1969. — CHARLES 1960. — CHESN. 1857. — COLAS-CAB. 1968. — CROS-GARDIN 1964. — DAGN. 1965. — DELC. t. 1 1926. — DEM. 1802. — DUVAL 1959. — Éd. 1913. — Électron. 1959. — Électron. 1963-64. — Foi t. 1 1968. — FOULQ.-ST-JEAN 1962. — FRANCK 1875. — FROMH.-KING 1968. — GITEAU 1970. — GOBLOT 1920. — GRAND. 1962. — GUILH. 1969. — HETMAN 1969. — JULIA 1964. — LACR. 1963. — LAF. 1878. — LAFON 1969. — LAL. 1968. — LAPL.-PONT. 1967. — Lar. méd. 1970. — LAUZEL-MUSS. 1970. — LAV. Diffic. 1846. — LITTRÉ-ROBIN 1865. — MAR. Lex. 1961 [1951]. — MARCEL 1938. — MARCH. 1970. — Méd. Biol. t. 1 1970. — MIQ. 1967. — MONT. 1967. — MOOR 1966. — MUCCH. Psychol. 1969. — MUCCH. Sc. soc. 1969. — MULLER 1966. — Nucl. 1964. — Num. 1969. — NYSTEN 1824. — OLMI-JULY 1970. — PAG. 1969. — PIÉRON 1963. — PIGUET 1960. — PIL. 1969. — PLAIS.-CAILL. 1958. — POIGNON 1967. — PRIVAT-FOC. 1870. — Psychol. 1969. — PUJOL 1970. — ROLLAND-COUL. 1969. — ROMEUF t. 1 1956. — SILL. 1965. — Sociol. 1970. — SPRINGH. 1962. — SUAVET 1963. — TEZ. 1968. — UV.-CHAPMAN 1956. — VACHEK 1960

analyse [analiz] n. f.
ÉTYM. Fin XVIe; du grec analusis « décomposition, résolution », de analuein « décomposer ».
———
I (Idée de « décomposition »).
1 Didact. Opération intellectuelle consistant à décomposer un texte en ses éléments essentiels, afin d'en saisir les rapports et de donner un schéma de l'ensemble. Abrégé, abstract (anglic.), compte (compte rendu), résumé, sommaire. || Analyse architectonique d'un ouvrage. || « Je propose cette analyse des dix livres de ce Traité, afin que les lecteurs entendent toutes les démarches qu'on leur fera faire » (Bossuet). || Analyse biographique. Notice.
0.1 Voici le temps de lui apprendre à faire l'analyse d'un discours (…)
Rousseau, Émile, IV.
Spécialt. || Analyse documentaire, analyse de contenu (calque de l'angl. content analysis) : extraction des éléments essentiels ou caractéristiques d'un texte au moyen des descripteurs correspondant à des classes de contenu sémantique.
(1775). Ling. Action de décomposer en éléments, notamment : une phrase en propositions (analyse logique), en groupes binaires (analyse en constituants immédiats), une phrase en mots (analyse grammaticale); un énoncé en mots pour étudier la distribution de l'un d'eux (analyse distributionnelle), le contenu d'un mot en éléments de sens (analyse sémique, componentielle).
2 (1726). Chim. Action de décomposer un mélange dont on sépare les constituants (analyse immédiate) ou une combinaison dont on recherche ou dose les éléments (analyse élémentaire). || Analyse qualitative, quantitative, déterminant la nature, les proportions des constituants. || Analyse minérale, organique.
0.2 Quel est le poison ?
Charles montra la lettre. C'était de l'arsenic.
— Eh bien ! reprit Homais, il faudrait en faire l'analyse.
Car il savait qu'il faut, dans tous les empoisonnements, faire une analyse (…)
Flaubert, Mme Bovary, III, VIII.
tableau Vocabulaire de la chimie.
Méd. et cour. || Analyse du sang, des urines. || Laboratoire d'analyses. || Effectuer un prélèvement en vue d'une analyse.
Phys. || Analyse spectrale.
Télév. Décomposition d'une image à transmettre en éléments séparés.
Écon. || Analyse du travail, des tâches : décomposition et classement des méthodes de travail. Ergonomie. || Analyse économique. Économétrie.Analyse de système : réduction d'une situation économique à un modèle qui permet d'en étudier les variables les unes par rapport aux autres.
Inform. Décomposition d'un problème posé pour en déceler les éléments constituants et les liens qui les unissent en vue du traitement sur machine. Analyste. || Analyse factorielle, où le nombre de facteurs est minimisé. || Analyse fonctionnelle, où le problème est décomposé en fonctions simples. || Analyse organique, qui, à partir des fonctions, examine les possibilités d'exécution sur machine et décide du mode de réalisation (en fonction des types de supports, etc.). || L'analyse organique précède la programmation.
3 (XVIIIe). Cour. Méthode ou étude comportant un examen discursif en vue de discerner les éléments. || « Lorsqu'ils sauront faire l'analyse de leurs pensées, c'est-à-dire des désirs, des craintes, des jugements, des raisonnements » (Condillac). || Analyse critique. || Analyse psychologique. || Analyse des passions, des sentiments. Observation, psychologie. || L'analyse des attitudes, d'un comportement, des paroles de qqn (dans un sens non technique).Roman d'analyse. || Avoir l'esprit d'analyse.
1 Quel supplice de vivre avec une personne qui tâte perpétuellement le pouls à sa propre sensibilité, et se fâche de ce qu'on ne prend pas assez d'intérêt à cette analyse d'elle-même !
B. Constant, Journal intime.
2 J'étais devenu d'une incroyable subtilité dans mes analyses des phrases d'Odile.
A. Maurois, Climats, p. 78.
3 Sa conversation, très intéressante, fut la première qui m'arracha à cette perpétuelle analyse de difficultés sentimentales où je me consumais.
A. Maurois, Climats, p. 135.
4 Il est intéressant de soumettre parfois à de secrètes analyses soit le style d'autrui, soit le nôtre.
G. Duhamel, Discours aux nuages, I, p. 19.
4.1 Comment peindre sans être peintre ! Je veux dire peintre-né. Un de ces peintres qui échappent à l'analyse. Auguste Renoir en est l'exemple, arbre noueux qui fleurissait en toute saison. Le soir, il essuyait ses pinceaux sur de petites toiles qui devinrent des chefs-d'œuvre (…)
Cocteau, Journal d'un inconnu, p. 117.
4.2 L'inachevé est un type de pensée qui va en s'ouvrant; il est même possible qu'il soit le mouvement normal et efficace de la pensée. Même le raisonnement dialectique n'échappe pas à l'imperfection. Dans la division I, II, III, — a), b), c), c'est l'« etc. » qui fait l'imperfection. L'analyse est un système à ouverture interne vers l'infini. Le noyau ne peut jamais être atteint.
J.-M. G. Le Clézio, l'Extase matérielle, p. 38.
Loc. (1770). En dernière analyse : au terme de l'analyse, au fond.
4.3 Tout revient, en dernière analyse, à rendre compte des rapports de lumière qui, du point de vue de la connaissance, gagneront peut-être à être considérés à partir du plus simple.
A. Breton, l'Amour fou, Folio, p. 157.
4 (1896, Freud [en français], in D. D. L.). Traitement psychanalytique. Psychanalyse. || Être en cours d'analyse, en analyse. Analysant (2.). || Son analyse a duré quatre ans. || Analyse didactique, des futurs psychanalystes.
———
II (Idée de « résolution »).
1 Math. a (1637). Anciennt. Méthode de démonstration consistant à déduire de la proposition à démontrer d'autres propositions (analyse des anciens) ou à la déduire d'autres propositions (analyse des modernes) jusqu'à ce qu'on parvienne à une proposition reconnue comme vraie.Syn. : algèbre.
4.4 Cette méthode inverse dont les géomètres grecs regardaient Platon comme l'inventeur, et à laquelle ils donnaient le nom d'analyse, c'est-à-dire de résolution ou de solution à rebours, en appliquant celui de synthèse (…) à la méthode directe.
A. Cournot, Essai sur les fondements de nos connaissances…, p. 389, in T. L. F.
b (1695, analyse des infiniment petits). Mod. Partie de la mathématique dans laquelle interviennent plus spécialement les notions de limite, de continuité, de convergence et d'infini. Topologie. || Le calcul infinitésimal est la branche la plus connue de l'analyse mathématique. || Algèbre, analyse et arithmétique. Par ext. || Analyse vectorielle, tensorielle : théorie et opérations relatives aux vecteurs, aux tenseurs. || Analyse harmonique : étude des fonctions périodiques représentées par des séries trigonométriques.Analyse corrélative, ou des corrélations : recherche d'une relation susceptible d'exister entre deux variables. || Analyse combinatoire.Analyse factorielle (en statistiques).
2 (1637). Log. Opération intellectuelle consistant à remonter d'une proposition à d'autres propositions reconnues pour vraies d'où on puisse ensuite la déduire (opposé à synthèse). Induction. || L'analyse est une régression (de la conséquence au principe). Analytique (méthode, raisonnement).
5 La manière de démontrer est double : l'une se fait par l'analyse ou résolution, et l'autre par la synthèse ou composition. L'analyse montre la vraie voie par laquelle une chose a été méthodiquement inventée, et fait voir comment les effets dépendent des causes (…)
Descartes, Réponses aux 2es objections.
6 (…) la première intuition que nous avons des choses est une intuition d'ensemble, partant une synthèse, mais une synthèse forcément vague et confuse et qui ne saurait satisfaire l'esprit. Le recours à l'analyse s'impose donc pour en préciser les données et nous renseigner plus exactement et sur les détails et sur l'ensemble (…) À cette analyse, enfin, dont il importe de contrôler les résultats, succède d'ordinaire une synthèse nouvelle, synthèse réfléchie cette fois et précise, qui ne rapproche les uns des autres que des éléments dont elle a vérifié les rapports.
P. F. Thomas, Cours de philosophie, 8e éd., p. 363.
7 Toute synthèse nouvelle sort d'une analyse critique préliminaire : une phase de démolition la précède et la prépare.
Éd. Le Roy, la Logique de l'invention, in Revue de métaphysique et de morale, mars 1905.
8 L'analyse doit toujours précéder la synthèse; mais de l'analyse à l'œuvre d'art il y a toute la différence qui est entre une planche d'anatomie et une statue. Tout travail préparatoire doit être résorbé; il doit devenir invisible encore que toujours présent.
Gide, Journal, 4 déc. 1923.
CONTR. Synthèse. — Combinaison, composition, recomposition.
DÉR. Analyser, analyste. — V. Analytique.
COMP. Auto-analyse, électro-analyse, micro-analyse, narco-analyse, socio-analyse, thermo-analyse. — V. Psychanalyse.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Analyse — Analyse …   Deutsch Wörterbuch

  • Analyse [1] — Analyse, chemische, die Ermittlung der Zusammensetzung eines Körpers. Durch die qualitative Analyse [1] werden die einzelnen Bestandteile eines Körpers nachgewiesen. Hierbei werden die einzelnen Körper in der Regel nicht als solche abgeschieden,… …   Lexikon der gesamten Technik

  • Analyse — «Analyse» Сингл The Cranberries Выпущен 2001 Формат CD Жанр Альтернативный рок Длительность 4:07 Лейбл MCA Records …   Википедия

  • Analyse — Sf Zergliederung, Untersuchung erw. fach. (15. Jh., Form 18. Jh.) Entlehnung. Zunächst in der Form analysis entlehnt aus ml. analysis, aus gr. análysis, einem Nomen actionis zu gr. analӯein zergliedern, auflösen , zu gr. lӯein lösen und gr. ana… …   Etymologisches Wörterbuch der deutschen sprache

  • Analyse — may refer to:*Analyse, to undertake procedures analysis (also spelled Analyze in American English) * Analyse (song), a song on Thom Yorke s 2006 album The Eraser …   Wikipedia

  • Analyse — heißt die Auflösung einer Sache in ihre einzelnen Theile, z. B. wird mit einer Arzenei eine Analyse vorgenommen, wenn ich sie durch die Scheidekunst (Chemie) in ihre Bestandtheile auflöse. Ebenso spricht man von der Analyse eines Begriffs, wenn… …   Damen Conversations Lexikon

  • analyse — UK US UK (US analyze) /ˈænəlaɪz/ verb [T] ► to study or examine something in detail, in order to discover more about it: »Researchers analysed the purchases of 6300 households. analyse data/results/information »Management requires enthusiasm and… …   Financial and business terms

  • Analyse [3] — Analyse , biologische. Während man bisher Gifte fast ausschließlich auf chemischem Wege nachwies, nimmt neuerdings der Nachweis derselben auf biologischem Wege ein erhöhtes Interesse in Anspruch. Bei der biologischen Analyse wird die Einwirkung… …   Lexikon der gesamten Technik

  • analyse — (v.) chiefly British English spelling of ANALYZE (Cf. analyze) (q.v.). Analyse is better than analyze, but merely as being the one of the two equally indefensible forms that has won. The correct but now impossible form would be analysize (or… …   Etymology dictionary

  • Analyse — »Auflösung; Zergliederung, Untersuchung«: Der in dieser Form seit dem 18. Jh. bezeugte wissenschaftliche Terminus geht zurück auf griech. mlat. análysis »Auflösung; Zergliederung«. Dies gehört zu griech. ana lȳ̓ein »auflösen«, eine… …   Das Herkunftswörterbuch


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.